Communiqués‎ > ‎

Retour sur l'évènement Terres & Rivières Durables

publié le 18 mars 2011 à 07:14 par OBV Matapédia-Restigouche
Le 1e mars dernier se tenait à la Cédrière de Val-Brillant, la deuxième édition de l’événement Terres & Rivières Durables. Ce dernier, issu d’une collaboration entre le Club agroenvironnemental Action-Sol de la Matapédia, la Corporation de gestion des rivières Matapédia et Patapédia (CGRMP), l’Organisme de bassin versant Matapédia-Restigouche (OBVMR), le Ministère de l’agriculture des pêcheries et de l’alimentation (MAPAQ) ainsi que l’Union de producteurs agricoles (UPA) de la Matapédia et la Fédération de l’UPA du Bas St-Laurent, eut un franc succès. En effet, près d’une cinquantaine de personnes s’étaient déplacées afin d’assister à la rencontre réunissant les secteurs agricoles et salmonicoles.

Au cours de la journée, différentes présentations furent offertes. D’abord, M. Sébastien Ross, biologiste au Ministère des ressources naturelles et de la faune du Québec, présenta l’habitat du poisson en milieu agricole en y précisant bien des notions biologiques et écologiques nécessaires à la compréhension de tous. L’importance du poisson sur l’aspect économique fut aussi mise en avant. Par la suite, la gestion de l’eau en milieu agricole ainsi que la prévention de la contamination de l’eau dans ces mêmes milieux furent expliquées conjointement par deux agronomes, soit Madame Carole Bouchard du Club-agroenvironnemental Action-Sol de la Matapédia et Madame Mylène Gagnon de la Fédération de l’UPA du Bas-St-Laurent. Monsieur Pierre Dulude, biologiste à Canards Illimités Canada, aborda ensuite la conservation et la mise en valeur des milieux humides. Ces derniers, malheureusement trop souvent inconnus, sont d’une très grande utilité pour la biodiversité. Enfin, Pascaline Maddonini de l’Organisme de bassin versant Matapédia-Restigouche, lança officiellement le projet de gestion intégrée des cours d’eau agricoles au sud du lac Matapédia. Cette dernière en profita également pour
présenter les résultats obtenus jusqu’à maintenant dans le secteur du ruisseau Tobégote. En fin de journée, les participants purent visiter les différents kiosques présents sur les lieux.

En 2006, la première rencontre de Terres & Rivières Durables avait eu lieu dans l’optique d’améliorer la communication entre les secteurs agricole et salmonicole de la région. À la suite de celle-ci, une orientation commune fut adoptée, soit celle d’instaurer un dialogue à long terme entre ces différents milieux. C’est dans cette veine que l’événement Terres & Rivières Durables a eu lieu en début mars. Pascaline Maddonini, conseillère en agroenvironnement à l’OBVMR constate qu’aujourd’hui, la communication entre les secteurs agricoles et salmonicoles est constante. Elle ajoute que dans les deux cas, il y a présence d’individus fortement impliqués dans le milieu afin d’assurer la protection de l’eau. Certes, cette état de la situation n’est pas qu’attribuable à Terres & Rivières Durables. Toutefois, l’événement a permis de le constater et de faire un bilan de la situation actuelle.

Comments