Alerte: vérifiez s’il y a la moule zébrée lors du remisage de vos quais!

Au moment de sortir votre quai du lac, vérifiez s’il y a présence de moule zébrée! Il y a quelques semaines, des moules zébrées ont été observées dans le lac Témiscouata, au Bas-Saint-Laurent. Nous avons besoin des yeux de tous les riverains du bassin versant de la Matapédia-Restigouche cet automne, pour nous assurer que cette espèce aquatique envahissante ne s’est pas installée dans la région.


Vérifiez s’il y en a sous votre quai. Regardez autour des pieux, des chaînes, des cordes, tout ce qui était sous l’eau. Inspectez toutes les surfaces. S’il y a un doute, prenez des photos et envoyez-les-nous.


Prenez de bonnes photos pour faciliter l’identification. Prenez plusieurs angles, bien éclairés et en focus. Utilisez une lampe torche pour bien éclairer votre suspect à coquille. Prenez des photos, et envoyez-les-nous à communication@matapediarestigouche.org.


Notez les détails: Adresse ou secteur et votre lac et/ou rivière et la date de l’observation.


Voici comment la reconnaître: De la grosseur d’un ongle, ces petites moules causent d’importants dommages aux structures, comme les quais, les bateaux, et peuvent rapidement boucher les prises d’eau potable publiques et privées. Comme elles préfèrent les lacs à fort taux de calcium, les plans d’eau du bassin versant sont des environnements de choix pour cette espèce aquatique envahissante.

  • Elle mesure de 0.5 à 5 centimètres de long (en général moins de 3 cm)

  • Elle est ornée de rayures brun foncé sur un fond beige

Source: US Geological Survey


Une fois qu’elle est établie dans un milieu, la moule zébrée est pratiquement indélogeable. Cependant, plus tôt la moule zébrée est détectée, plus rapidement nous pouvons mettre en place des mesures afin de prévenir la dispersion à d’autres plans d’eau. Les photos nous permettent de faire le lien avec d’autres observations du milieu, et de transmettre le tout au Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) au besoin.


Autres informations sur la moule zébrée: Une femelle moule zébrée peut pondre jusqu’à 1 000 000 d’œufs par année. Les larves, par la suite, peuvent demeurer en suspension dans l’eau durant une trentaine de jours. Ces dernières ne sont pas visibles à l’œil nu, c’est pourquoi tout ce qui peut transporter de l’eau d’un plan d’eau à un autre est susceptible de propager la moule zébrée. La meilleure façon de la détecter est en observant les individus collés sur des structures. Comme beaucoup d’autres espèces exotiques envahissantes, une fois que la moule zébrée est présente dans un plan d’eau, il est presque impossible de l’enlever.


La prévention est donc la seule solution. Pour éviter que la moule zébrée ne se rende jusque dans le bassin versant, il est nécessaire, avant d’entrer sur un plan d’eau, d’inspecter, de vider tout endroit pouvant contenir de l’eau d’un plan d’eau visité précédemment, de nettoyer et de bien sécher. Cette séquence s’applique à la fois aux embarcations mais également à tous les accessoires en contact avec l’eau ainsi qu’à votre remorque lorsque vous transportez vos embarcations d’un lac à un autre, que ce soit uniquement dans le bassin versant ou non.


Pour plus de détails sur cette espèce, consultez la page du MFFP: https://mffp.gouv.qc.ca/la-faune/especes/envahissantes/moule-zebree/

- 30 -


Lac Témiscouata, source: MFFP