Caractérisation et amélioration des sentiers Quad pour les salmonidés

C’est grâce au partenariat entre plusieurs acteurs du secteur Quad qu’il a été possible de finaliser la caractérisation des sentiers quad du secteur Avignon, débutée en 2019, et de procéder à l’amélioration de quelques sites priorisés dans la phase 1. Ceci va permettre de réduire l’apport de sédiments provenant de chemins forestiers et de ponceaux désuets, ce qui nuit considérablement aux frayères des salmonidés.


Partenariat

L’Organisme de bassin versant Matapédia-Restigouche (OBVMR), le Club Quad Avignon Ouest et la Fédération Québécoise des Clubs Quad (FQCQ) ont été les acteurs principaux de cette seconde phase du projet. De nombreux autres partenaires ont collaboré au projet, soit le Gespe’gewaq Mi’gmaq Resource Council (GMRC), le Conseil de bassin versant Gaspésie-Sud (CESG) et le Conseil de Gestion du Bassin-Versant de la Rivière Restigouche (CGBVRR).


Selon Mathieu Vallières, Agent de liaison Région 11 – Gaspésie-Îles-de-la-Madeleine de la Fédération Québécoise des Clubs Quad (FQCQ) : “Ce projet de caractérisation sera une pierre angulaire dans la pérennisation de l’activité quad en assurant la sécurité des utilisateurs, mais surtout, en garantissant l’utilisation du territoire d’une façon de plus en plus respectueuse de la faune, de la flore et, surtout, des écosystèmes aquatiques. La ressource eau étant l’élément essentiel à la vie, on se doit d’y attacher de l’importance quel que soit notre champ d’action”.


Caractérisation

La caractérisation des sentiers a débuté en 2019 pour se finaliser en 2021. Pour tous les détails sur la première phase, voir le communiqué de presse. La caractérisation permet de dresser un portrait juste de l’état des sentiers par les aménagements présents et par leurs influences sur les habitats aquatiques. L’ensemble de ces observations a été comptabilisé selon une grille de priorisation, un outil primordial à la gestion de la voirie.


Travaux d’amélioration

Les travaux effectués en 2021 visaient l’amélioration des sentiers par des aménagements, l’ajout de végétalisation (pour stabiliser et réduire l’érosion des berges), le remplacement de ponceaux, l’amélioration de bassins de sédimentation et l’installation de pancartes informatiques.


Les problématiques observées peuvent être une conséquence du nivelage, de l’absence de mesures de rétention des sédiments et/ou le besoin entretien de ces dernières pour ainsi éviter le transport de sédiments vers les milieux aquatiques. Ces problématiques sont pour la plupart relativement faciles à régler en réalisant un entretien mineur.


En réduisant l’apport de sédiments, on réhabilite l’habitat aquatique des salmonidés:

  • une eau claire qui leur permet de voir leurs proies;

  • une eau froide et bien oxygénée;

  • un lieu de reproduction composé de cailloux ou de gravier exempt d’accumulation de sédiments et bien oxygéné.

Retombées

Ce projet a permis d'offrir aux différents acteurs responsables de la gestion des sentiers du club quad Avignon Ouest de meilleurs outils pour l'amélioration de leur voirie. Le deuxième volet a permis d’offrir une base pour les futurs aménagements en plus de permettre un impact positif immédiat sur l’habitat des salmonidés. Par ces différents aménagements, 6 sites ont été végétalisés et 2 ponceaux ont été construits ou remplacés. On note aussi l’amélioration de 14 bassins de sédimentation, 2 tranchées et 6 bourrelets. Il reste encore beaucoup de travaux à faire mais mineurs.


Rappelons que ce projet s’inscrit dans l’avancement des pistes d’actions du Plan directeur de l’eau 2018-23, où la table sectorielle VTT, sensible à la protection de l’habitat aquatique, a priorisé cette problématique. Bien que la FQCQ avait déjà amorcé une caractérisation sommaire, c’est le partenariat avec le Club Quad Avignon Ouest et l’OBVMR qui a mené à une des premières caractérisations des sentiers d’un club Quad effectuée en collaboration avec un organisme de bassin versant, pour une saine gestion des sentiers pour une cohabitation durable avec la faune aquatique.


La superficie du territoire du club est de 1000 km2, avec un total de 367 km de sentiers. Ceux-ci sillonnent le secteur aval du bassin versant et traversent des cours d’eau qui agissent comme des pouponnières pour les salmonidés (le saumon atlantique et l’omble de fontaine). Les salmonidés ont besoin d’un habitat et d’une eau d’une très bonne qualité. Lorsque mals construits ou désuets, les ponceaux et traverses peuvent être la source de problématiques importantes telles que la sédimentation et la fragmentation des habitats.


Le projet a été rendu possible par la participation financière du Gouvernement du Québec (MTQ) et de la Fondation de la faune du Québec par le biais du Programme d’aide financière aux véhicules hors-route-Infrastructure et protection de la faune, volet II.


Le projet a été rendu possible grâce au soutien de la Fondation de la faune du Québec et de son partenaire financier le ministère des Transports du Québec par le biais du Programme d’aide financière aux véhicules hors-route (volet II – Protection de la faune et des habitats fauniques).

Et contribution nature :


Caractérisation terrain par l’équipe de l’OBVMR à l’automne 2021 - source OBVMR


Aménagement des bourrelets et d’un ponceau en bois pour réduire le ruissellement dans le cours d’eau. Des bassins de sédimentation ont été fait en amont et en aval (Volet amélioration des sentiers du Club Quad Avignon ouest en 2021)

Source: LeBlanc Multiressources