top of page

Un nouvel escargot envahissant dans le bassin versant: la Vivipare géorgienne

Causapscal, le 7 juin 2023 – Un escargot envahissant a été identifié au lac Matapédia: la Vivipare géorgienne! Les escargots sont devenus si visibles pour les riverains du lac qu’ils nous ont demandé pourquoi il y en avait autant l’été dernier. C’est grâce à leurs observations que l’espèce a été identifiée. Il s’agit malheureusement de la première mention de cette espèce dans l’Est du Québec. Nous tenons à remercier l’équipe faune du MELCCFP pour avoir l’esprit alerte et avoir confirmé l'identité de ce petit escargot.


Cette espèce, d’environ 3.5 cm de long, se reproduit très rapidement et envahit tout l’espace des escargots indigènes du lac. De plus, ces escargots peuvent se nourrir des œufs de poissons et donc diminuer leur succès de reproduction.


Comment est-ce que la Vivipare géorgienne est arrivée dans le bassin versant? Il n’y a aucune certitude. L’hypothèse d’une embarcation nautique est probable. La présence de l’espèce réaffirme l’importance de nettoyer tous les types d’embarcations nautiques et équipements de pêche entre chaque plan d’eau. La Vivipare géorgienne n’est pas un type d’escargot en vente dans les animaleries pour mettre dans les aquariums.


Comment s’en débarrasser? Pour le moment, prévenir sa propagation dans d’autres milieux aquatiques est la seule solution. En effet, on ne connaît pas de méthode efficace pour éradiquer cet escargot envahissant. Comme pour toutes les autres espèces exotiques envahissantes s’établissant dans les plans d’eau, l’unique solution est la prévention. Pour éviter que la Vivipare géorgienne ne se transmette aux autres lacs de la région, il est nécessaire de laver votre embarcation, équipement et remorque en sortant du lac Matapédia. C’est la même procédure lorsque vous vous déplacez d’un lac à l’autre.


Comment la reconnaître?

  • Elle mesure environ 3.5 cm de long

  • Plutôt ronde, ses spires (les tours de coquille) sont rainurés

  • Elle va du jaune au brun et est rayée brun

Le bassin versant est encore peu touché par les espèces aquatiques envahissantes, mais le temps est compté et nos actions en prévention pourront nous épargner beaucoup d’efforts d’éradication. En ce moment, au niveau terrestre, nous savons que le bassin versant est fortement envahi par la Berce sphondyle (commune) et la Renouée du Japon. Au niveau aquatique, les plans d'eau sont encore peu affectés, mais ATTENTION le Myriophylle à épis (présent au lac Gros ruisseau à Mont-Joli) et la Moule zébrée (présente au lac Témiscouata) sont aux portes de notre bassin versant.


Continuez à nous transmettre vos observations et vos alertes. Elles nous permettent de faire le lien avec d’autres observations du milieu. Pour plus de détails sur cette espèce, consultez le programme de sensibilisation aux espèces envahissantes de l‘Ontario: http://www.invadingspecies.com/fr/envahisseurs/invertebres/escargots-envahissants/

Source: Bernard Sietman



Source image:



Source: Mireille Chalifour

Directrice générale

1 877-886-3314 postes 1-2

www.matapediarestigouche.org

Kommentare


bottom of page