Réseau de Surveillance Volontaire des Lacs (RSVL)

Ce réseau permet aux riverains de mieux connaître et de mieux comprendre leur lac pour participer activement à sa protection. Différentes activités de suivi sont effectuées, soit l’échantillonnage de l’eau pour mesurer en laboratoire différents éléments, la mesure de la transparence de l’eau (profondeur du disque de Secchi) et l’évaluation de la bande riveraine et de la zone littorale autour du lac.

 

Voici le lien vers le site web du RSVL

Vous aimeriez suivre la santé de votre lac? Contactez nous!

Myriophylle à épi

 

Le myriophylle à épis (myriophyllum spicatum) est originaire d’Eurasie. Il s’agit d’une plante aquatique vivace qui est des plus envahissantes en Amérique du Nord. Elle a une capacité de reproduction spectaculaire soit par un bout de tige, les racines et son fruit. Chaque fragment coupé par des hélices de bateaux de 1 cm et plus peut produire une nouvelle plante.

Le myriophylle à épis peut produire jusqu’à 300 tiges par mètre carré et pousser dans des profondeurs allant jusqu’à 10 mètres. Elle rend le plan d’eau difficilement navigable pour les moteurs avec hélices, la baignade désagréable. En raison des nombreux inconvénients qu’il occasionne, sa présence dans un plan d’eau peut même affecter la valeur des propriétés riveraines.

Lorsqu’introduit, il est pratiquement impossible d’éradiquer le myriophylle à épis et, bien que certaines méthodes de lutte semblent efficaces localement, elles sont très coûteuses et complexes à mettre en œuvre. Ainsi, le meilleur moyen d’éviter un envahissement du myriophylle à épis au Bas-Saint-Laurent et en Gaspésie est de prévenir sa propagation vers de nouveaux plans d’eau! Pour ce faire, il est impératif d’éviter l’introduction de fragments de tiges via les embarcations, les équipements de pêche, les remorques ou autres équipements nautiques. À la sortie d’un plan d’eau, il est incontournable de procéder à une inspection visuelle, un nettoyage des équipements et une vidange des eaux s’y trouvant (viviers, moteur, etc.).

Voici un petit guide sur cette plante, comment l'identifier et s'en prémunir: https://drive.google.com/file/d/0ByIGL9GGg6vFWGNkRGItUTVfYWM/vie

Le myriophylle à épi a de nombreux effets néfastes sur l'offre de pêche et la biodiversité, tel que décrits dans ce document du ministère des ressources naturelles et de la faune:

http://bibvir1.uqac.ca/archivage/030033736.pdf

Riverains en action

Éthique nautique

 

Un code d’éthique nautique permet, au delà des lois et règlements, de profiter des lacs et rivières tout en respectant le milieu et les autres utilisateurs. Un code d’éthique nautique permet d’informer les utilisateurs et de leur faire prendre conscience de leurs impacts sur le milieu. Il peut contenir, par exemple, des élément afin de réduire la vitesse des embarcations, d’éloigner les embarcations moteurs des zones de baignades, de porter une attention aux déchets, savons, essences et espèces exotiques envahissantes et de réduire le bruit sur le plan d’eau.

Un code d’éthique ne remplace pas les lois et règlements reliés aux embarcations et à la sécurité nautique, mais il est conçu pour que tous aient des comportements en harmonie avec l’environnement et les autres usagers des lacs et rivières.

Pour de plus amples information ou pour mettre en place un code d’éthique nautique sur votre ou vos plans d’eau, communiquez avec nous : Nous joindre

À gauche une feuille typique de myriophylle à épis et à droite une feuille de myriophylle blanchissant

(source: www.seagrant.wisc.edu)