Conseil administratif et table de concertation

Le conseil d'administration

 

L'organisme de bassin versant est le principal acteur de la gestion intégrée de l'eau par bassin versant. C'est une table de concertation où siègent des représentants de tous les usagers et gestionnaires de l'eau qui sont présents sur le territoire du bassin versant. Cette organisation est composée d'un conseil d'administration (CA), qui est nommé à l'assemblée générale, représentant chaque secteur d'activité, et d'un secrétariat permanent.

La table de concertation

 

La table de concertation est un comité qui est plus élargi que le CA. Si vous voulez faire partie de la table de concertation, vous êtes les bienvenus !

Consultez la liste des sièges ici.

Vous pouvez télécharger le document PDF "Le rôle de la table de concertation" pour plus d'informations.

Les différences entre la table de concertation et le conseil d'administration

 

Un administrateur du conseil de bassin versant est présent pour administrer selon la mission et la vision de la personne morale. Pour être conséquent avec cette règle de fonctionnement, le conseil d'administration ne peut pas être la table de concertation, car sur une table nous représentons particulièrement les intérêts de notre secteur d'activité et non celui de l'organisme de bassin versant.

 

Il y a deux mires différentes avec le même objectif.

 

Un administrateur a les objectifs de l'organisme de bassin versant dans la mire, son filtre vis-à-vis sa mire est le maintien et la protection de la ressource hydrique à long terme.

 

Le participant et/ou le délégué à la table de concertation a dans sa mire un filtre de son secteur d'intérêt et vise à mettre en action des démarches et des stratégies qui peuvent être élaborées dans leur secteur d'activité dans l'esprit d'une gestion intégrée par bassin versant et de développement durable.

 

Une responsabilité et une présence requise importante : un administrateur qui ne peut plus siéger au conseil d'administration doit se trouver un remplaçant qui deviendra administrateur à son tour. Ce remplaçant devra être délégué et/ou reconnu par le secteur d'intérêt qu'il représente. La même responsabilité est attendue pour la table de concertation.